Immobilier, consommation, inégalités : le modèle chinois rattrapé par ses problèmes structurels

Monde

Immobilier, consommation, inégalités : le modèle chinois rattrapé par ses problèmes structurels

À Pékin, la croissance à deux chiffres, c’est du passé. La République populaire doit composer avec une dette énorme, une consommation atone, un vieillissement rapide, le chômage des jeunes et l’absence d’une vraie Sécurité sociale. La deuxième économie mondiale conserve d’énormes atouts, mais sa transformation en économie de consommateurs patine.

18 octobre 2017. Au Grand Palais du peuple, place Tian’anmen, à Pékin, le numéro un chinois fait salle comble. Quelque 2 300 hommes et femmes, en costume-cravate pour la plupart, d’uniformes militaires ou de tenues traditionnelles pour certains, ont les yeux rivés sur l’immense scène de l’amphithéâtre.

Il est neuf heures précises quand Xi Jinping fait son entrée sous les applaudissements des délégués venus de toute la Chine. Le secrétaire général préside le 19e congrès du Parti communiste chinois. « Camarades, le socialisme à la chinoise est entré dans une nouvelle ère », répète Xi Jinping. Dans un discours-fleuve de plus de trois heures, le dirigeant détaille son plan pour « hisser la Chine au premier rang du monde ». Un « rêve chinois » qui doit se réaliser d’ici 2049, date du centenaire de la République populaire.