Covid-19 : la politique monétaire de la BCE peut-elle faire perdre confiance dans la monnaie ?

Monde

Covid-19 : la politique monétaire de la BCE peut-elle faire perdre confiance dans la monnaie ?

Pour Philippe Raimbourg, directeur de l’École de Management de la Sorbonne, professeur affilié à ESCP Business School, la politique monétaire de la BCE a offert une marge de manœuvre cruciale aux Etats pour soutenir leurs entreprises. Mais à terme, le risque d’insolvabilité est réel et ces émissions pourraient bien devenir de la dette… perpétuelle. Au final, c’est bien la confiance dans la monnaie qui est menacée, estime-t-il.

Les faits, d’abord. La pandémie a induit une contraction de l’activité de l’ordre de 10 % du PIB sur 2020. Un choc comparable à celui de la crise de 1929. En France, les pouvoirs publics ont mis en place deux catégories de mesures : d’une part une prise en charge de certains coûts fixes (chômage partiel), d’autre part une reconstitution de la trésorerie des entreprises via l’octroi, par l’État, d’une garantie à certains prêts bancaires (les PGE). Ces initiatives ont été rendues possibles par l’appui massif de la Banque centrale européenne.

La BCE a assuré la liquidité bancaire en proposant un système de refinancement à taux négatif (plus faible que celui imposé aux réserves, permettant d’assurer la liquidité et la rentabilité des banques).