L'Afrique, locomotive démographique à deux vitesses

Monde

L'Afrique, locomotive démographique à deux vitesses

Pendant que les pays développés connaissent une baisse continue des natalités, l'éruption démographique mondiale se passe essentiellement sur le continent africain. Mais derrière cette natalité unique, l'Afrique a vu émerger deux tendances distinctes.

Alors que le vieillissement de la population est au cœur des enjeux démographiques des pays développés, l'Afrique est bien loin de s'en soucier. Et pour cause, le continent connaît une éruption démographique qui ne semble vouloir s'arrêter.

Les projections de population réalisées en 1981 par l'ONU misaient sur un tassement de la courbe des naissances à l'horizon 2050, mais elles ont nettement été revues à la hausse en 2017, tandis que celles de Chine et d'Inde, nations à la forte natalité, ont été abaissées. 

projection-population-demographie-natalite-afrique-inde-chine.png

Avec un taux d'augmentation de la population, par rapport à 2020, estimé à 116,69 % en 2060 et 219,27 % en 2100, l'Afrique devrait donc tripler son nombre d'habitants d'ici au prochain siècle. En Europe, c'est une situation inverse que l'on pourra observer puisque la baisse de population devrait être de 7,87 % en 2060 et atteindre 15,79 % en 2100.