Le dollar, un privilège toujours aussi exorbitant
  1. Accueil
  2. Monde
  3. Mondialisation
  4. Le dollar, un privilège toujours aussi exorbitant

Monde

Le dollar, un privilège toujours aussi exorbitant

Erwan Pastol
,
Sélection abonnés

L’irruption des cryptomonnaies et l’essor de l’euro comme du yuan, la monnaie chinoise, n’y ont (presque) rien changé : la domination du dollar sur le système monétaire international demeure écrasante. Et les États-Unis en tirent de nombreux avantages.

C’est le signe d’une santé éclatante. Depuis le 13 juillet dernier, le dollar américain évolue régulièrement au-dessus de l’euro, une première depuis 2002. Et l’appréciation du billet vert n’est pas circonscrite à son taux de change avec la devise européenne.

La progression de la valeur de la monnaie américaine depuis le début de l’année est d’environ 10% face au renminbi (le nom officiel du yuan, la monnaie chinoise), 20% face à la livre sterling et près de 30% face au yen. Cette vigueur conforte ce que Valéry Giscard d’Estaing, alors jeune ministre des Finances et des Affaires économiques de Charles de Gaulle, qualifiait en 1964 de « privilège exorbitant ».

À lire aussi > Pourquoi l’euro est passé sous le dollar ?

Car l’hégémonie du dollar octroie aux États-Unis de très nombreux avantages économiques. Pour L’Éco les passe en revue et vous donne quelques clés pour analyser l’équilibre des forces actuel au sein du système monétaire international.