L’Europe a-t-elle améliorée nos vies économiques ?

Monde

L’Europe a-t-elle améliorée nos vies économiques ?

Fondée pour préserver le continent de la guerre, l’Union européenne s’est ensuite développée sur une promesse de prospérité économique – notamment grâce à l’euro – et de progrès social. Son bilan est mitigé.

L’Europe protège-t-elle les européens ?

Oui mais…

Christian De Boissieu

Professeur émérite d’économie à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Non !

Dany Lang

Économiste, maître de conférences à l’Université Paris 13.

L'avis de Christian De Boissieu : Oui mais…

Si l’Europe fait face à de nombreux défis, elle est et demeure une protection pour ses 500 millions de citoyens et de consommateurs. L’Union européenne (UE) permet aux différents pays de l’espace unique – petits et grands – d’exister sur la scène économique internationale. Sans elle, la France et même l’Allemagne, seraient des nains face aux géants économiques que sont les Américains ou les Chinois. La taille du marché unique offre une certaine compétitivité, apporte de la croissance et crée de l’emploi, même si les situations sont très hétérogènes d’un pays membre à l’autre.

Certains soutiennent que la France a perdu une partie de sa souveraineté économique avec l’arrivée de la monnaie unique. Si cette affirmation est vraie dans les textes, elle me semble toutefois relever de l’illusion au regard de la situation qui prévalait avant l’entrée en vigueur de l’euro. La politique monétaire du franc était à la remorque de celle du deutsche mark. Du fait du poids économique allemand, tout mouvement des taux de la banque centrale d’outre-Rhin entraînait un mouvement parallèle de la française. Est-ce cela la souveraineté ? La naissance de la Banque centrale européenne (BCE) a créé des mécanismes de codécision, protégeant d’une certaine façon les Français face aux grandes variations monétaires.