Union Européenne : pourquoi elle continue d'attirer les pays voisins

Monde

Union Européenne : pourquoi elle continue d'attirer les pays voisins

L’Union veut proposer un capitalisme responsable associant croissance économique, solidarité européenne et préservation de l’environnement en intégrant des normes sociales et environnementales extra-financières, tout en défendant son « autonomie stratégique » énergétique, industrielle et technologique.

Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, trois pays de l’ex-URSS ont exprimé la volonté d’intégrer rapidement l’Union européenne (UE) : l’Ukraine, la Géorgie et la Moldavie. Pour assurer leur sécurité. À ce jour, des négociations d’adhésion sont aussi en cours avec le Monténégro et la Serbie, toujours ouvertes avec l’Albanie et la Macédoine du Nord, mais au point mort avec la Turquie. Le Kosovo et la Bosnie-Herzégovine sont reconnus comme candidats « potentiels » car, in fine, c’est l’UE qui jugera de sa propre capacité à assimiler de nouveaux membres.

Dès sa création, l’Union s’est voulue un espace de paix et de respect des libertés, fondée sur l’économie de marché et le libre-échange. Puis un grand marché concurrentiel, permettant de faire progresser l’emploi, les investissements et ainsi, plus rapidement, le niveau de vie de ses membres les moins avancés.