Budget des armées. « La France est entrée dans une économie de guerre froide »
  1. Accueil
  2. Politique économique
  3. Budget et Fiscalité
  4. Budget des armées. « La France est entrée dans une économie de guerre froide »

Politique économique

Budget des armées. « La France est entrée dans une économie de guerre froide »

Audrey Fisné-Koch
,
Sélection abonnés

Le budget français des armées va atteindre 43,9 milliards d'euros en 2023. Ces moyens sont-ils suffisants face aux risques ? Plusieurs pays européens repensent actuellement leurs stratégies de défense. L’économiste Julien Malizard répond à nos questions.

« On ne peut plus vivre au rythme et avec la grammaire d’il y a même un an. Tout a changé. » Trois mois après le début de la guerre en Ukraine, Emmanuel Macron a annoncé vouloir réévaluer la loi de programmation militaire 2019-2025 (LPM) pour « ajuster les moyens aux menaces ». Le budget du ministère des Armées doit atteindre 43,9 milliards d'euros en 2023, contre 35,9 milliards d’euros en 2019.

Lors du salon international de défense Eurosatory le 13 juin, le président a indiqué que la France et l’Union européenne sont entrées dans une « économie de guerre » : « Une économie dans laquelle il faudra aller plus vite, réfléchir différemment sur les rythmes, les montées en charge, les marges… » L’économiste Julien Malizard revient sur l’évolution des dépenses françaises en termes de défense et sur l’impact de la guerre en Ukraine.

Pourquoi lui ?

tEtedemalizard.pngJulien Malizard est docteur en sciences économiques de l’Université Montpellier 1 et titulaire adjoint de la Chaire Économie de défense à l’Institut des hautes études de Défense nationale (IHEDN). Il publie régulièrement des travaux sur les effets macroéconomiques des dépenses de défense et sur l’impact des contraintes budgétaires sur les budgets de défense.