La politique de l’offre a-t-elle fonctionné ? 

Politique économique

La politique de l’offre a-t-elle fonctionné ? 

La politique de l’offre initiée par François Hollande et amplifiée par Emmanuel Macron lors de son premier mandat semble rester de mise. CICE, flat tax, baisse de l’impôt sur les sociétés, baisse des impôts de production… Ces mesures favorisent-elles l’investissement et l'emploi ? 

Dans une récente tribune du magazine Challenges, Patrick Artus, économiste et directeur de la recherche et des études de Natixis, a fustigé la politique de l’offre mise en place sous le quinquennat Macron. Selon lui, la réduction de l’ISF ou encore la flat tax ont permis de faire augmenter le taux d’épargne des ménages les plus riches sans augmenter l’investissement.

Pour l’Éco cherche à évaluer les résultats de ces grandes mesures à travers la littérature scientifique.

Éco-mots

Politique de l’offre

Elle correspond à une politique qui favorise les entreprises, c’est-à-dire les offreurs de bien et services. En diminuant les coûts de production, (baisse de l’impôt sur les sociétés) et le coût du capital (transformation de l’impôt de solidarité sur la fortune en impôt sur la fortune immobilière), on peut penser que les entreprises sont incitées à augmenter leur production et leurs investissements. Ce postulat inspire la politique d’Emmanuel Macron.