Combien ça coûte, à un pays d’être nul en maths ? 
  1. Accueil
  2. Politique économique
  3. Éducation et Formation
  4. Combien ça coûte, à un pays d’être nul en maths ? 

Politique économique

Combien ça coûte, à un pays d’être nul en maths ? 

Sandrine Chesnel
,
Sélection abonnés

Le niveau en mathématiques des élèves français ne cesse de baisser, ce qui menace directement la compétitivité de la France.

Êtes-vous assez bon en maths ? La question pourrait surprendre dans un pays où « être nul en maths » est souvent une source de plaisanterie, voire, parfois, de quasi fierté. Comme si, sur les terres de Molière et de Rabelais, les mathématiques pesaient peu face à la maîtrise de la langue et l’art de la conversation.

Pourtant les mathématiques sont de longues dates utilisées pour trier les élèves, y compris dans les filières non scientifiques, et la recherche française en mathématiques, fondamentale ou appliquée, est mondialement reconnue. Mieux, avec 15 médaillés Fields ( l'équivalent du Nobel pour les maths) issus de laboratoires français depuis la création de cette distinction en 1936, la France apparaît comme une championne des maths de haut niveau.

L’aboutissement de ces paradoxes est illustré par la réforme du lycée de 2019, qui a fait disparaître les mathématiques en tant que discipline à part entière du tronc commun du lycée général, au prétexte de tirer vers le haut ceux des lycéens qui choisissent cette discipline comme spécialité, et de permettre à ceux qui « n’aiment pas les maths » de s’en débarrasser plus vite.