Economie

Combien ça coûte, une pièce de 2 euros ?

Sélection abonnés

Les pièces ont un coût de fabrication rentable pour leurs fabricants et l’État. De moins en moins utilisées en raison de la numérisation des paiements, elles tentent de se réinventer pour survivre.

,
Illustration de l'article Combien ça coûte, <span class="highlighted">une pièce de 2 euros</span> ?

© DR

Présentes dans nos poches ou portefeuilles, les pièces ont une valeur. Celle-ci, indiquée sur leur face, repose sur la confiance que la société fait à sa monnaie.

La pièce a aussi un coût de fabrication. Si les billets sont produits par la Banque de France, les pièces d’euros français sont réalisées par la Monnaie de Paris, pour l’essentiel à Pessac (Gironde).

La plus vieille entreprise de France, créée en 864 sous Charles II, produit dans cette usine aux 200 employés plus de 1,5 milliard de pièces chaque année, dont 40 % de monnaies étrangères, destinées à l’export.

Précieux métal

Pour cela, elle achète jusqu’à 6 000 tonnes de métal par an, pour une valeur allant jusqu’à 60 millions d’euros.

Composée de nickel et de cuivre et concentré d’innovation – notamment pour lutter contre la fraude –, une pièce de 2 euros coûte environ 17 centimes d’euros à fabriquer.

Émettre une espèce de cette valeur est rentable pour l’État grâce au droit de seigneuriage, mais ce n’est pas le cas pour les pièces de 1 centime qui coûtent plus cher à produire que leur valeur faciale. Plusieurs pays européens comme l’Irlande ou la Suède ont d’ailleurs décidé de les abandonner.

  1. Accueil
  2. Politique économique
  3. Budget et Fiscalité
  4. Combien ça coûte, une pièce de 2 euros ?