Faut-il un retour vers « l’universalité » des allocations familiales ? 

Politique économique

Faut-il un retour vers « l’universalité » des allocations familiales ? 

L’octroi des allocations familiales en fonction des revenus des ménages a été mis en place en 2015. Plusieurs candidats à la présidentielle 2022 veulent supprimer cette modulation et revenir au système universel. Est-ce une bonne idée ? 

Dans son programme « Le courage de faire », Valérie Pécresse veut  le « rétablissement des allocations familiales pour tous, sans condition de ressources ». Eric Zemmour, dans son programme, désire aussi « revenir à l’universalité des allocations familiales, qui ne doivent plus être versées sous conditions de ressources ». Marine Le Pen affiche la même opinion. Mais que souhaitent-ils vraiment ?

C’est quoi les allocations familiales ?

Les allocations familiales sont des prestations sociales versées aux ménages qui ont au moins deux enfants à charge ayant moins de 20 ans (avec une majoration pour les enfants de plus de 14 ans, sauf pour l'aîné). 

En 2022, on compte environ 5,1 millions de familles bénéficiaires des allocations familiales. Cela représente 12,7 milliards d’euros versés aux ménages. Ces dépenses sont financées par les cotisations sociales que paient les actifs. 

Voici la grille qui résume les montants des allocations accordées.

universalite_allocation_familiale

Les ménages touchant entre 70 000 et 93 399 euros par ont vu en 2015 leurs allocations être divisées par 2, tandis que les ménages touchant plus de 93 399 euros voyaient leurs allocations divisées par 3.