Deux ans de la tempête Alex. Qui pour gérer le risque climatique ?

Politique économique

Deux ans de la tempête Alex. Qui pour gérer le risque climatique ?

Le rythme des catastrophes climatiques s'accélère. Il faut en gérer les conséquences mais surtout chercher à identifier les risques en amont pour éviter qu'elles n'adviennent. À qui revient cette lourde responsabilité ? 

stephane callens.png

Pourquoi lui ? 

Stéphane Callens est professeur en sciences économiques à l’Université d’Artois et chercheur au laboratoire LEM du CNRS. Il est spécialisé dans le domaine des risques majeurs et a publié Migration et changement climatique, de l’émergence des cultures humaines au management contemporain (Iste, mars 2021).

Pour l'Éco. Comment, dans les faits, gère-t-on les risques climatiques ?

Stéphane Callens. Contre les inondations, certains pays font des prévisions budgétaires jusqu’à l’horizon 2150. D’autres établissent des crash-tests avec des scenarii fictifs de tempêtes de trois mètres. Les maires des communes françaises, eux, ont en charge les décisions d’expulsion des habitations en péril immédiat. Prenons la région des Hauts-de-France comme exemple : une commune sur deux déclare régulièrement des inondations. Certaines en déclarent 12 dans l’année. La mer avance, et c’est la municipalité qui gère de façon « non structurelle », en l’absence de politiques de long terme face au changement climatique.