En débat : les ménages épargnent-ils trop ?

Politique économique

En débat : les ménages épargnent-ils trop ?

Depuis plus de deux siècles, l’épargne divise les économistes. Les controverses sur l’épargne ne sont donc pas nouvelles, mais les montants récemment épargnés par les Français relancent le débat. Deux étudiants en deuxième année de classe préparatoire aux grandes écoles dans la voie technologique (ECT) au lycée Chevrollier à Angers débattent. 

CaClashe-Etudiants-epagne-covid.jpg

NON, l’épargne est vertueuse

Morgane BIHORÉ, étudiante en deuxième année de CPGE ECT au lycée Chevrollier à Angers.

L'épargne correspond à la partie du revenu qui n'est pas consommée immédiatement. Au niveau d'une économie, l'épargne peut notamment venir des ménages. Ce capital est mis de côté dans le but d’être dépensé ultérieurement sous forme de consommation, d’investissement, de leg… La crise du Covid a fait grimper l’épargne à son plus haut niveau depuis 1978. Le taux d’épargne des ménages sera d’après l’Insee de 20,3 % en 2020 (contre 15 % en 2019).

Cependant, on peut penser que sur le long terme, cette épargne n’est pas excessive. La France va subir une crise sans précédent, et beaucoup de personnes vont se retrouver au chômage. Cette épargne répond à un besoin de protection. Or, on ne se protège jamais trop.