Grand Ecart #10 - Les deux enjeux du handicap au travail : le maintien dans l'emploi et l'embauche

Politique économique

Grand Ecart #10 - Les deux enjeux du handicap au travail : le maintien dans l'emploi et l'embauche

ENQUÊTE VIDEO - Le handicap serait visible, de naissance, exceptionnel, coûteux... Ces stéréotypes sont statistiquement faux, mais restent à déconstruire dans les mentalités des dirigeantes, des recruteurs, des collègues. Qui en paye le prix? L'économie. Dans ce deuxième épisode de la deuxième saison de Grand Ecart, Julie Desrousseaux dessine les cinq préjugés du handicap au travail en France.

30 ans après l’obligation légale faite aux entreprises d’avoir 6% de travailleurs handicapés, ces derniers ne représente que 3,5% des effectifs, tous secteurs confondus.

Maintenir les accidentés dans l'emploi

Facile d’en conclure que les personnes handicapées font l’objet d’une discrimination à l’embauche. C'est un phénomène hélas démontré, mais c’est loin d’être le principal frein à l’emploi des personnes handicapées.

En Chiffres

60 %

des accidents du travail graves entrainant une incapacité permanente concernent des ouvriers. 

Une grosse partie de l’enjeu est de maintenir en emploi les ouvriers devenus handicapés au cours de leur carrière. Le monde du travail "créé" chaque année 51 000 nouvelles personnes handicapées : 1 519 chez les cadres, 7 073 parmi les professions intermédiaires, 13 000 chez les employé(e)s et 28 000 chez les ouvrières et ouvriers.

Catégorie socio-professionnelle et handicap

Sans surprise, les chômeurs handicapés ont deux fois plus de chances d’être des ouvriers ou agriculteurs que la moyenne des chômeurs et trois fois moins de chance d’être des chefs d’entreprises, des professions intermédiaires et supérieures, bref des CSP+. 

Les chomeurs handicapés sont par ailleurs plus âgés et moins diplômés que la moyenne des chômeurs, leur réintégration dans l'emploi nécessite donc souvent le rélignement de leurs compétences avec les besoins des employeurs.

Regardez cet épisode de Grand écart qui, en 5 graphs, corrige 5 autres idées reçues qui vous empêchent, vous employeurs, recruteuses, salariées, collègues… d’intégrer vraiment les travailleurs handicapés. Vous apprendrez que c'est dans votre propre intérêt... économique !

Handicap et travail, ne faîtes plus ces erreurs

Derrière les stats se cachent des bonnes et des mauvaises intentions

Une étude quantitative menée par la Dares en 2016 rentre dans les coulisses d'une centaine de petites et grandes entreprises des secteurs de l'industrie, de l'information, de l'agriculture, du service public... pour compendre véritablement ce qui empêche d'atteindre l'objectif légal de 6 % de travailleurs handicapés.

Certaines entreprises préfèrent payer une "amende" à l'Agefiph plutôt que de déployer l'énergie et les efforts pour changer leurs procédures de recrutement. Pour d'autres, volontaristes, l'obligation d'emploi des personnes handicapées n'est qu'un pendant d'une politique diversité plus large et monitorée conscienscieusement. L'étude révèle l'existence de responsables des ressources humaines pleins de bonnes volontés mais confrontés à leur manque de pouvoir et de recruteurs occasionnels, mal informés des aides à l'embauche d'une personne porteuse de handicap. Bref, beaucoup de situations différentes et de nuance!