La qualité par la concurrence ? Les hôpitaux hésitent  

Politique économique

La qualité par la concurrence ? Les hôpitaux hésitent  

En économie, la concurrence pousse les acteurs soit à baisser leurs prix soit à augmenter leur qualité. Mais avec les actes médicaux aux tarifs réglementés, l’équation est moins simple. Les hôpitaux veulent ici mélanger compétition et coopération.

Palmarès annuels des meilleurs hôpitaux, rivalités entre établissements publics et privés, compétition pour recruter spécialistes et chirurgiens. La concurrence joue, même dans un secteur social comme l’hôpital. En économie générale, elle produit des effets positifs dont le principal est de faire baisser le prix d’un produit. Mais la santé n’est pas un marché comme les autres.

En France et dans la plupart des pays développés, les tarifs des actes médicaux sont fixés par les pouvoirs publics, afin de limiter la facture pour ceux qui la paient, les patients et la collectivité. Dans ces conditions, pourquoi encourager la concurrence ? Permet-elle d’améliorer ce qui intéresse tout un chacun, à savoir la qualité des soins ?