Le recensement, socle démographique des politiques publiques

Politique économique

Le recensement, socle démographique des politiques publiques

Les dotations versées aux communes par l’État repose, par exemple, sur les chiffres du recensement.

Chaque année, au mois de janvier, l’Insee relance une opération majeure : une vague de collecte du recensement. Pendant cinq semaines environ, les agents recenseurs vont sillonner villes et villages pour dénombrer avec exactitude le nombre de logements, le nombre d’habitants, le nombre de personnes hébergées, leur profession, lieu de travail…

Autrefois réalisé tous les 10 ans en une seule vague sur l’ensemble de la France, le recensement est devenu « roulant » depuis 1999 : chaque année, les agents recensent 20 % des communes de moins de 10 000 habitants, de manière « tournante » afin que toutes les communes soient recensées une fois tous les cinq ans.

Dans les communes de plus de 10 000 habitants, c’est un échantillon de 8 % des logements qui est passé à la loupe chaque année. Un travail de fourmi qui mobilise, pendant la collecte, 24 000 agents recenseurs et 10 000 coordonnateurs communaux. À l’Insee, plus de 350 personnes travaillent toute l’année sur l’opération. Ce qui fait du recensement l’enquête la plus lourde menée par cet organisme.