L’Ehpad du futur aidera les seniors à rester à domicile
  1. Accueil
  2. Politique économique
  3. Santé
  4. L’Ehpad du futur aidera les seniors à rester à domicile

Politique économique

L’Ehpad du futur aidera les seniors à rester à domicile

Marie Frumholtz
,
Sélection abonnés

Pour éloigner le risque d’« Ehpad bashing », les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes deviendront des plateformes de services, n’abritant à plein temps que les patients les plus fragilisés. Plusieurs projets sont déjà à l’œuvre, mais il demeure une limite de taille : leur financement.

Invitation aux sorties et aux activités, livraison de repas à domicile ou accueil dans son restaurant, assistance administrative personnalisée… « Nos Ehpad sont devenus un lieu ressource plus ouvert qu’avant », affirme Saverio Monferrato, chef de projet sur le dispositif Seniors Connect développé par le Groupe SOS depuis 2016.

Cet organisme à but non lucratif a mis en place, dans quatre de ses établissements de Moselle, plusieurs services pour les personnes âgées souhaitant rester à domicile mais ayant besoin d’un accompagnement.

Sur demande, la personne coordinatrice présente dans chaque Ehpad évalue leurs besoins et les soutient pour trouver une aide à domicile ou recréer du lien social en les incluant dans les ateliers organisés par l’établissement. L’Ehpad devient alors une véritable plateforme multiservice, à la fois pour ses résidents et pour les personnes extérieures.

Le think tank Matières Grises, qui rassemble plusieurs experts et professionnels du grand âge, souhaiterait que cette forme d’Ehpad aille encore plus loin en ouvrant « espaces de coworking, boutique éphémère, galerie, espace de vente de produits locaux, bibliothèque… Nous avons dix ans pour essayer et tester, pour réfléchir à construire les tiers-lieux de demain », avancent-ils dans un rapport sur l'Ehpad du futur, publié en juin.