Economie

Les inégalités, compagnes inévitables de la liberté économique ?

Sélection abonnés

La croissance, la mondialisation financière et numérique, ont permis l’essor de la Chine puis de l’Inde, le recul de la pauvreté mondiale, mais aussi entraîné l’enrichissement des « super riches » et la stagnation du niveau de vie dans les pays développés.

,
Illustration de l'article Les inégalités, compagnes inévitables de la liberté économique ?

© Midjourney

À l'été 2019, la ville de Biarritz a accueilli le sommet du G7, alors présidé par la France. Un « G7 social » avec un objectif, la lutte contre les inégalités. Le ministre de l’Économie Bruno Lemaire, avait déclaré : « Nous ne pouvons pas payer toujours plus de croissance par toujours plus d’inégalités. » 

Mais les inégalités peuvent-elles être acceptables ou légitimes ? Sont-elles un défi moral lancé à la société ? Le capitalisme qui enrichit certains, mais pas tous, est-il incompatible avec une société qui place l’égalité au tout premier plan ? Là est sans doute l’enjeu économique et social majeur du XXIe siècle.

inegalites_mondiales.png

Choix de société

Toute organisation sociale crée son propre système de différenciation basé sur une répartition inégale des ressources matérielles et des statuts. L’inégalité est donc inhérente à toute société, à son mode d’organisation économique, de répartition et de redistribution, à son système de valeurs, sources d’inégalités économiques et socioculturelles. Cette différenciation est-elle un problème en soi ? Tout dépend des cultures et de leur degré de tolérance aux inégalités.

  1. Accueil
  2. Politique économique
  3. Inégalités
  4. Les inégalités, compagnes inévitables de la liberté économique ?