Politique : les économistes, alibis scientifiques des programmes présidentiels

Politique économique

Politique : les économistes, alibis scientifiques des programmes présidentiels

Toutes les équipes de campagne font appel à des spécialistes censés garantir la faisabilité des propositions de leur candidat. Mais ces experts ont-ils vraiment de l’influence sur la mouture finale des programmes ?

couv_uneCet article est extrait de notre magazine consacré aux super-pouvoirs économiques des politiques. À retrouver en kiosque et en ligne. 

« Les erreurs de chiffres ? Tout le monde s’en fout. » Lâchée par un candidat à la présidentielle de 2022, cette petite phrase lui vaudrait sans doute un sacré « bad buzz » sur les réseaux sociaux. Rien de tel à l’époque de cette citation, puisqu’elle date de 1965.

Son auteur ? Le général de Gaulle, candidat à sa réélection et peu désireux de parler d’économie avec les électeurs. Ceux-ci ne lui en tiendront pas rigueur et il sera réélu le 19 décembre 1965 avec 55,4 % des voix.

Un demi-siècle plus tard, l’économie ne semble pas occuper beaucoup plus de place dans les discours des candidates et des candidats à l’Élysée. Pourtant, une fois leur programme ébauché, il faut bien décider comment les mesures promises seront financées. Ce travail de confrontation entre la volonté d’un candidat et le réel revient à des économistes.