Supprimer des congés payés n'accélérera pas vraiment la reprise

Politique économique

Supprimer des congés payés n'accélérera pas vraiment la reprise

Travailler un jour supplémentaire a un effet bénéfique sur la croissance en améliorant l’offre et la compétitivité des entreprises. Oui, mais cet impact est marginal.

Attention, débat hautement inflammable ! Publiée à la veille du premier déconfinement, une note de l’Institut Montaigne a mis le feu aux poudres en appelant le gouvernement à supprimer des congés pour répondre à la crise du Covid-19. Suppression du jeudi de l’Ascension, d’une semaine de vacances de la Toussaint ou encore de 10 RTT pour les fonctionnaires…

Les propositions du think tank libéral n’ont pas manqué de faire réagir les syndicats qui ont fustigé cet appel déguisé à augmenter le temps de travail et donc à baisser les salaires.

Alors pour accélérer la reprise, faudra-t-il, comme le réclament certains, se passer de quelques-uns de nos précieux congés payés ? Comme toujours au pays des droits sociaux, la réponse est loin de faire l’unanimité, entre d’un côté les partisans du productivisme à outrance, et de l’autre les ayatollahs du partage du temps de travail.