Trois bonnes raisons de devenir enseignant(e) au collège et au lycée

Politique économique

Trois bonnes raisons de devenir enseignant(e) au collège et au lycée

C’est un métier de passionné qui demande beaucoup de travail et de temps pour une rémunération plus faible que dans de nombreux pays de l’OCDE.

« Ce professeur, je ne l’ai jamais oublié. Il m’a fait comprendre que l’école n’était pas contre moi, que l’école, à travers lui, m’écoutait », se souvient l’acteur et réalisateur Jacques Weber1. Une majorité d’entre nous garde en mémoire un(e) professeur(e) remarquable.

Pour certains, c’est même allé plus loin. Un prof épatant leur a transmis la vocation et une approche noble du rôle du métier d’enseignant. « Mon but est de transmettre des connaissances et des savoirs, de former des esprits critiques, et de permettre aux jeunes de se développer en tant qu’être humain et citoyen », confie Claire, professeure agrégée de lettres modernes dans un lycée parisien ayant 15 ans de métier.

Lire aussi > Augmenter les salaires des enseignants, une mesure extrêmement coûteuse mais nécessaire ?