Un pays comme la France peut-il vraiment imiter les succès économiques des autres ?

Politique économique

Un pays comme la France peut-il vraiment imiter les succès économiques des autres ?

Il peut être très utile de s’inspirer des modèles en vigueur dans les autres pays. Mais sans les imposer artificiellement, car chaque société possède des spécificités culturelles et administratives qui résistent au copier-coller.

CouvPleco40.jpgCet article est extrait de notre magazine consacré aux comparaisons internationales. À retrouver en kiosque et en ligne.

« La France, destination européenne n°1 pour les investissements ? » « Les salaires des enseignants français nettement inférieurs à la moyenne de l’OCDE ? » ; « Les retraités français vivent mieux que dans les autres pays développés ? » ; « Non, la France n’est plus la cinquième puissance économique du monde ? »… Des titres d’articles de ce genre, on en lit des centaines chaque année. Et pour cause, les comparaisons internationales ont le vent en poupe.

Pendant longtemps, les données étaient peu disponibles. Désormais, elles fleurissent en abondance, ce qui incite les décideurs à incorporer beaucoup de comparaisons internationales dans leurs plans d’action. Des ministères aux banques centrales, chacun a le mot « benchmarking » à la bouche. « Cet appétit de comparaison s’est développé depuis les années 1980 avec l’essor de la mondialisation, l’internationalisation des économies et la multiplication des organisations comme l’OCDE », explique Florence Jany-Catrice, professeure d’économie à l’Université de Lille.