Une vie d'impôt : du berceau à la tombe du contribuable

Politique économique

Une vie d'impôt : du berceau à la tombe du contribuable

En tant que citoyen et en fonction de la situation de chacun, l’existence d’un individu est jalonnée d’impôts et de taxes. À chaque âge de la vie, le citoyen participe à la création du pouvoir économique de l’État.

La France n’est pas seulement connue pour ses 1 000 fromages, elle est fameuse aussi pour sa fiscalité. Il pourrait exister plus de 360 impôts et taxes, un record !

Sa vie durant, le contribuable paie des impôts et des taxes. Sur ses revenus, ses dépenses, son patrimoine et enfin, sa transmission.

Dès les premiers moments de sa vie et tout au long de sa jeunesse, le Français est déjà un contribuable, « indirectement ».

En effet, il constitue une source de « dépenses » pour ses parents : des dépenses de consommation sur lesquelles pèse la TVA, impôt proportionnel et « indolore », intégré dans le prix de vente.

Bien sûr, ce jeune « contribuable » assure à ses parents certains avantages : allègement d’impôt sur le revenu (grâce au quotient familial), aides et prestations sociales (pour diminuer la charge financière qu’il représente) et des services publics gratuits ou quasi gratuits (la maternité où il est né, la crèche, l’école, le lycée, et l’université où il étudiera).